distinguent les majuscules et minuscules

londonimg_2219.jpg

Depuis sa création, la SRNC, assistée de nos mandataires KM, a accompli beaucoup de choses qui contribuent à améliorer la situation pour les anciens employés de Nortel Canada :

•·        Nous avons obtenu que les tribunaux nomment Koskie Minsky comme le mandataire pour tous les anciens employés et que Nortel soit sommée de payer leurs frais juridiques et actuariels.

•·        En raison d'une forte représentation de Ken Lyons de la SRNC, la Législature du Québec a modifié la Loi 1 pour qu'elle s'applique désormais à LACC ainsi bien qu'à LFI (au cas où Nortel ne déclare jamais faillite). Ceci accorde trois options aux personnes qui ont pris leur retraite au Québec : rentes, fonds de revenus viagers, ou la gestion durant 5 ans par la RRQ.

•·        Grâce à un plaidoyer de la SRNC, l'application de la Loi 129 du Québec peut se prolonger pour une gestion atteignant 10 ans.

•·        Lorsque les employés licenciés sans actifs, lorsqu'ils auront épuisé leur assurance-emploi, pourront désormais réclamer au moniteur de l'aide pour obtenir des paiements à titre de personnes en difficultés financières.

•·        L'évaluation des régimes de retraite de décembre 2008 a été effectuée grâce aux pressions exercées par KM sur la CSFO.

•·        Lorsque Nortel a annulé les lettres déjà délivrées accordant le paiement à 86 % de la VR, KM est intervenu pour assurer que Nortel honore toutes les offres en suspens.

•·        Nous avons obtenu de Nortel qu'elle informe les retraités de la menace pour leurs pensions, en incluant un message d'avertissement dans leurs relevés mensuels de retraite.

•·        KM a organisé un webinaire avec transmission audio qui a attiré plus de 900 personnes, l'objectif était d'informer les anciens employés de leurs droits et de l'état actuel des procédures à la Cour. Plusieurs centaines de questions soumises par les participants ont obtenu une réponse.

•·        Le NRPC a soulevé l'attention des médias sur la situation critique des anciens employés.

•·        Nous avons obtenu un statut légal en incorporant la SRNC afin de mieux positionner le groupe pour une bataille de longue durée.

•·        Nous avons mis en œuvre une campagne de plaidoyer, comprenant plus de 85 rencontres personnelles pour s'assurer que tous les députés fédéraux et provinciaux soient conscients des questions relatives à la pension et combien d'anciens employés de Nortel résident dans leurs propres circonscriptions.

•·        Nous avons accru le pouvoir de la SRNC en augmentant le nombre de nos membres à plus de 8,000.

•·        Nous avons convaincu le gouvernement de l'Ontario d'adopter une loi qui permet aux anciens employés de Nortel de choisir une option autre que celle des régimes standard de retraite qui accorde une rente à la dissolution du régime.

•·        De nombreux efforts sont encore à déployer :

•·        KM et leurs actuaires sont à négocier une procédure de réclamation équitable pour les anciens employés, ceci devrait être prêt à la fin du mois d'octobre.

•·        Nous avons soumis un projet de règlement au gouvernement de l'Ontario pour faciliter la mise en place d'une règlementation qui permet de choisir d'autres options que la rente.

•·        La SRNC a établi le contact et favorise les rapports avec d'autres organisations de retraités afin de combiner nos efforts et influencer les gouvernements.

•·        Nous travaillons avec les autres gouvernements provinciaux pour mettre en oeuvre d'autres options de liquidation semblables à celles de l'Ontario et du Québec.

•·        L'approche du KM pour établir des ponts avec les autres créanciers a amélioré de façon considérable l'image, la force et, espérons-le, l'influence de la SRNC aux yeux de la Cour, le moniteur et la CSFO.

 Lorsque Nortel a mis fin à la couverture de l'assurance vie et des avantages médicaux pour les anciens employés à la fin de 2010, la SRNC a recherché et négocié des options alternatives que les particuliers peuvent se procurer selon leurs besoins.